Négociation GPEC

VERS UNE SECURITE SOCIALE PROFESSIONNELLE

Pour la Cgt, une véritable Securité sociale professionnelle doit reposer sur trois piliers :

  • La résorption des situations de précarité,
  • La sécurisation des CDI,
  • Une transition professionnelle vers un nouvel emploi stable lorsque la suppression de l’emploi occupé n’a pu Être évitée. La GPEC telle que nous voulons la conquérir concerne ces trois domaines.
  • Elle devrait porter sur l’ensemble des salariés participants au processus de travail de l’entreprise quelque soit leur statut.
  • Elle ne se limite pas Å l’adaptation des salariés Å l’évolution de l’emploi ou a l’adéquation des ressources humaines de l’entreprise Å ses objectifs stratégiques.

ATTENTION ! UN ACCORD DE GPEC A POUR BUT NOTAMMENT D’EVITER EN AMONT DES LICENCIEMENTS EN ANTICIPANT L’AVENIR DES EMPLOIS ET EN METTANT EN PLACE SUR UNE PERIODE DETERMINEE DES ACTIONS DE PREVENTION ET DE FORMATION. IL N’A DONC PAS POUR OBJET DE DEFINIR LES MODALITES D’UNE REDUCTION D’EFFECTIFS (CETTE FONCTION ETANT DEVOLUE AU PLAN DE SAUVEGARDE DE L’EMPLOI) MAIS, AU CONTRAIRE, D’ANTICIPER L’EVOLUTION DES EMPLOIS.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *