Management chez Proservia – Episode 1 :

“L’humain” avant tout.

Nous avons accompagné un collègue qui a demandé un RDV RH, suite à sa non augmentation qu’il estimait injustifiée.

Etait présent à cette réunion M. Imberbe (Responsable Opérationnel), qui lorsque nous lui avons présenté le courriel de communication Proservia donnant les consignes pour les augmentations individuelles, nous a déclaré ne pas en avoir eu connaissance !

Etonnant non ? Pour quelqu’un qui décide de ces augmentations…

Nous avons demandé à M. Imberbe quels étaient ses critères, et nous avons eu comme réponse : le mérite et l’investissement.

Lorsque nous lui avons demandé de détailler ces critères, nous avons bien vu que cela entrainait une gène bien visible. En effet, les critères principaux qu’il a pu énoncer sont :

  • Volontariat pour des déplacements sur d’autres sites EDF,
  • Volontariat pour les astreintes (samedi/dimanche),
  • Volontariat pour « l’espace IT » (kiosque),
  • Et optionnellement le travail fourni…

Notre collègue n’a donc pas de chance : le seul critère qu’il rempli parfaitement est un travail irréprochable qui a même été salué par M. Arregui (directeur du site EDF) lors d’un entretien dont ses responsables ont été informés.

Ce même collègue a de plus, de lourdes contraintes personnelles (un enfant handicapé), ce qui l’oblige à rester sur le site de Nanterre pour être joignable rapidement, et il n’est pas véhiculé.

Quant à l’espace IT qui a été annoncé comme fonctionnant sur le volontariat, il accepte de s’y rendre en cas d’absence des personnes qui y sont assignées.

  • M. Imberbe ose prétendre qu’il n’est pas au courant des problèmes personnels de ce salarié, pourtant membre de son équipe depuis plus de 2 ans !Voila un bon exemple de la communication de ce manager avec son équipe !
  • M. Imberbe lui a précisé lors de l’entretien qu’il n’avait aucune consigne de la médecine du travail pour « appliquer » cette contrainte de travail !
    Pourtant, notre collègue qui a été en arrêt maladie en avril suite à l’épuisement qu’il ressent fasse à ce type de management et à ce qui peut être considéré comme de la discrimination, a obtenu du médecin du travail la mention de « travail sur le site de Nanterre et limitation de présence à l’espace IT ».
  • M. Imberbe a surement suivi la formation : « apprendre à ne pas s’intéresser aux salariés rencontrant des problèmes personnels ». Cette formation précisant qu’il faut laisser son humanité à la maison et ne penser qu’a sa propre prime de fin d’année.

Comment en agissant ainsi, peut il encore penser être apprécié des salariés qu’il a sous sa responsabilité (si responsabilité veut encore dire quelque chose pour lui) ? Si le client a été traité avec le même sérieux, on comprend mieux la perte du contrat EDF…

La CGT dénonce régulièrement le fait que certains managers ont un comportement inapproprié pour leurs fonctions, il serait temps que la direction Proservia prenne ses responsabilités et mette en place les bonnes personnes, et surtout que ces managers soient mieux formés.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *