Proservia last blood

Formation éthique : la direction voit rouge !

Vers la mi-octobre, nous avons reçu une communication de la direction générale s’insurgeant du fait que seulement 18 % des salariés aient effectué la formation éthique obligatoire Manpower.

Rappel : toutes ces formations en ligne doivent être effectuées pendant votre temps de travail et déclarées dans vos CRA, n’hésitez pas à nous contacter si on vous met la pression pour les faire pendant votre pause déjeuner ou « entre deux appels ».

Pour la CGT, cette communication prouve que 82 % des salariés ont une bonne raison de penser que Proservia et l’éthique ça fait deux ; les exemples suivants en sont la démonstration…

Travail de nuit : charcutage du temps de pause

Des collègues travaillant sur un compte Orange ont contacté la CGT pour signaler un problème de non respect du temps de pause lors de leurs horaires de nuit.
Petit rappel de ce que dit l’accord d’entreprise sur ce sujet :

 

Ce n’est pas la première fois que la CGT est amenée à dénoncer le fait qu’un responsable n’applique pas ces temps de pause, à chaque fois nos interlocuteurs de la direction s’en sortent avec une pirouette du style « ce salarié a mal compris le planning, l’accord est bien respecté ».

Sauf que… Un manager a envoyé un courriel à l’équipe concernée précisant que le temps de pause de nuit est de 45 minutes à séparer en deux… Est-ce encore un simple malentendu ?

 

 

La CGT ne cherche pas accabler le manager concerné. Bien au contraire : les directeurs de ce comptes étaient au courant. Une politique officieuse du laisser faire ?

Si vous êtes concernés par un problème similaire, n’hésitez pas à prendre contact avec vos élus CGT.

Le midi, c’est réunion imposée à la mitrailleuse…

Autre pratique qui démontre à quel point Proservia a des conceptions particulières de l’éthique, ce sont les réunions de service imposées pendant le temps de pause déjeuner.
Concrètement, pendant que des collègues mangent leur casse-croûte le midi, ils doivent participer à une réunion présentielle ou en ligne.

Tout ceci est complètement illégal, petit rappel de la législation :

Pour faire simple, le midi vous avez le droit :
• de couper votre téléphone ;
• de partir manger où vous voulez (sauf contraintes de sécurité spécifiques à certains clients) ;
• de vous organiser un tournoi de Mario Kart (préconisé pour une bonne cohésion d’équipe).

Comme pour le sujet précédent, ne laissez pas mettre en place une organisation du travail toxique ; contactez vos élus CGT pour faire respecter vos droits.

Exemple d’un salarié qui a torpillé Proservia aux Prud’hommes

Nous appellerons ce collègue Reboot.

Reboot travaillait chez Atos-A2B. Il était en litige avec son ancien employeur pour des heures travail-lées non payée. Son contrat de travail a été transféré chez Proservia en 2015.

Reboot est méticuleux, il a gardé une trace de son planning sur plusieurs années.

Lors du procès, Proservia n’a pas même pas contesté le décompte de ces heures, la direction considé-rait que c’était à Atos-A2B de payer la facture… Sauf que la loi précise le contraire.
Ci-dessous, un extrait du plaidoyer de l’avocat de Proservia :

Proservia a été condamné à verser 15000 € à Reboot (rappel de salaire + congés). Si vous avez l’intention d’assigner Proservia en justice, n’hésitez pas au préalable à demander conseil à vos élus CGT.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.