Enter the Matrix part One

JFG veut effacer des salariés de la matrice Proservia

M. Jean François Guyomar continue sa mise en place d’une nouvelle phase d’inquisition, dans le cadre de sa chasse aux sorcières (les personnes n’ayant pas « le bon d’état d’esprit »).

Il a annoncé que des salariés allaient se faire recadrer, d’autres se faire remercier. Pas de procédure de départ collective en vue, la direction veut cibler des cas individuels.

La CGT invite les collègues en inter-contrat ou en fin de mission à suivre ces 10 règles d’or :

  1. Demander toutes les semaines un RDV en agence avec les équipes recrutement.
    A chaque RDV, demander quelles sont les missions disponibles, aussi bien celles correspondant à votre métier que les autres. Demander quelles sont les formations disponibles.
  2. Demander tous les jours par écrit quelles sont les missions disponibles.
  3. Demander toutes les semaines par écrit quelles sont les formations disponibles.
  4. En cas de communication téléphonique, demander un compte rendu écrit à votre interlocuteur, ou rédigez-le vous-même en l’envoyant par e-mail pour validation.
  5. Refuser une mission, uniquement si le refus est motivé. Indiquer le motif par écrit.
    Un salarié n’a pas le droit de refuser une mission, sauf si le refus est motivé.Exemple : on peut refuser en cas de problématique de temps de transport, ou d’horaires inadaptés à votre vie familiale (Proservia a signé l’accord Qualité de Vie au Travail, qui les engage à prendre en compte les impératifs personnels). Montrer son intérêt pour la mission si un aménagement est possible. Proservia peut imposer une mission sous qualifiée, à partir du moment où l’ordre de mission mentionne qu’elle ne dure pas plus de six mois. (article 8 de la convention collective).
  6. Si la mission est acceptée, demander par écrit si votre candidature est retenue.
  7. Demander par écrit un ordre de mission avant de la commencer.
  8. Toujours vérifier que l’intitulé de poste de votre ordre de mission correspond à l’intitulé de la fiche de paie, ainsi qu’au travail réalisé.
  9. Toujours demander un écrit lorsqu’on vous convoque.
    L’écrit permet de justifier vos éventuelles notes de frais, et vous donne droit à un ticket restaurant.
  10. En cas d’entretien disciplinaire ou de proposition de rupture conventionnelle, toujours se faire accompagner par un élu CGT.
    Si on vous convoque sans préciser ce que c’est pour parler de rupture conventionnelle, Proservia est en tort (l’inspecteur du travail a été très clair sur le sujet).
    Mettre fin de suite à l’entretien pour indiquer que vous reviendrez accompagné d’un élu CGT.
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *