Arnaque sur l’avenant pour les techniciens “backup”

Attention à ce que vous signez

La CGT vient d’être informée que les techniciens « backup » de la région sud-ouest, se voient imposer la signature d’un avenant à leur contrat de travail par M. Jean-Marc ALPAGO (directeur région sud-ouest). Cet avenant est obligatoire pour bénéficier d’une prime de 150 € trimestrielle. Attention, ce document est en fait truffé de pièges, signer cet avenant vous rendra corvéable à merci envers Proservia ! Tout d’abord la prime de 150 brute n’est pas du tout garantie : c’est une prime de production, donc soumise aux résultats, donc au bon vouloir de votre hiérarchie.

Mais là où Proservia a fait fort, c’est sur les remplacements non planifiés :
« nécessité d’être joignable entre 7h et 9h (du lundi matin au vendredi matin) puis entre 18 h et 21h (du dimanche soir au vendredi soir) par courriel ou téléphone afin de prendre en compte les changements de planning imprévus ».

Pour faire simple, tant que vous ne serez pas sur des remplacements planifiés, vous serez dans l’obligation d’être joignable et de consulter votre messagerie, ce tous les jours de la semaine à l’exception du samedi. Le fait d’être joignable pour l’employeur, cela induit que l’on est au travail. On fait donc gracieusement cadeau de deux heures supplémentaires du lundi au vendredi, et de trois heures supplémentaires le dimanche.

Au passage, nous rappelons que Proservia n’a pas d’autorisation préfectorale lui permettant de demander à ses salariés de travailler le dimanche.

Cerise sur le gâteau, les techniciens « backup » peuvent aussi être envoyés sur des missions situées en dehors de leur région.

Bien entendu, le C.E. et le CHSCT n’ont pas été consultés de ce changement d’organisation. Quitte à flouer les salariés, autant zapper leurs représentants.

Avec une tel esprit d’entreprise, nul doute que M. ALPAGO est dans les petits papiers de la direction générale…

La CGT invite les salariés à refuser de signer cet avenant !

 

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *